SUIVEZ-NOUS EN VOUS INSCRIVANT À NOTRE INFOLETTRE!

Le journal d'Élisabeth

J’ai commencé ce livre et je n’ai pas été capable de m’arrêter. Il fallait que je sache comment cela se terminait. Élisabeth est une jeune femme qui souffre du syndrome de la personnalité limite. Ceci combiné avec le passage à l’adolescence font de sa vie et de celle de ses proches un enfer, rempli de montagnes russes.

Elle a reçu de la part de son frère, pour ses 14 ans, un journal qui va la suivre pendant plusieurs années, et dans lequel, à l’instar d’Anne Franck qu’elle admire, elle va écrire tout, absolument tout ce qu’elle vit et qui lui passe par la tête. La vie pour elle est la plupart du temps symbole de souffrance et d’incompréhension ; qui suis-je ? Pourquoi est-ce que je vis ?

Les difficultés, le sentiment d’être mal aimée, l’indifférence ou le jugement des autres l’amènent à se désorganiser complètement, et elle se rend jusqu’à l’automutilation et à plusieurs tentatives de suicide presque réussies. Elle essaie de se comprendre, elle essaie de trouver sa voie, mais on dirait que chaque fois les portes se referment et qu’elle retourne dans l’obscurité. Sans livrer le punch final, je peux vous dire néanmoins que cette histoire finit bien, et qu’Élisabeth sera plus tard capable de trouver un certain équilibre dans sa vie.

Ce livre est écrit par Marie-Paule Racine qui a œuvré pendant 35 ans comme intervenante en centre jeunesse. Elle nous livre, avec beaucoup de finesse et de sensibilité, les états d’âme de cette jeune femme troublée, sa détresse, sa douleur, et elle nous transmet aussi un message d’espoir.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés