SUIVEZ-NOUS EN VOUS INSCRIVANT À NOTRE INFOLETTRE!

Quand la fatigue de compassion frappe les soignants

Déchirés entre les exigences du travail et leur jugement professionnel, nombre de soignants ont vu leur compassion déraper et la fatigue s’installer.

Par Catherine Crépeau

La fatigue de compassion, aussi appelée usure de compassion, est «liée à une compassion extrême, à un désir profond d’aider l’autre quitte à s’oublier, ce qui mène à une perte d’énergie psychologique, émotionnelle et physique. C’est une usure qui s’installe de façon lente et graduelle quand la personne qui aide n’est plus capable de se ressourcer», décrit Madeleine Fortier qui a écrit Usure de compassion: jusqu’où aller sans se brûler? après avoir souffert de fatigue de compassion comme proche aidante, puis comme conseillère en transition de carrière.

Pour lire le reste de l’article : Il faut s'inscrire sur le site.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés