Cliquez ici pour vous inscrire à mon infolettre

Usure de compassion : jusqu'où aller sans se brûler?

Cette proche aidante a constaté avoir souffert d’usure de compassion en prenant soin de son mari, décédé d’un cancer. Elle a alors voulu aider les autres à se protéger en recueillant des témoignages d’aidants et d’intervenants qui ont vécu les ravages de cet épuisement. Récits, conseils et outils sont disponibles dans son nouveau livre : Usure de compassion : jusqu’où aller sans se brûler ?

En 2003, Madeleine Fortier était conseillère, conjointe, mère, femme d’affaires pour son entreprise en transition de carrière, mais surtout aidante naturelle pour son conjoint. « À cette époque, je ne savais pas que j’étais proche aidante, je ne connaissais pas ce mot. Personne, hormis mon médecin, ne m’avait dit que je devais aussi prendre soin de moi », explique-t-elle dans son introduction.

Lisez la suite !

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés